Créer une PME : les étapes clés

Créer son entreprise et devenir son propre patron, tel est le rêve de tout salarié qui souhaite se reconvertir. Entre la logistique, la finance et surtout les démarches administratives, il est important de bien se préparer avant de commencer l’aventure. Du plus simple au plus complexe, voici les étapes incontournables à la création d’une PME.

Transformer l’idée en projet

Tout créateur d’entreprise débute toujours par un souhait, par un rêve ou par une idée. En général, l’idée peut venir d’une situation particulière, de la vie quotidienne ou simplement d’un coup de tête. Il ne faut pas oublier que le but de tout entrepreneur est de réussir en faisant fructifier son investissement. Il faudra donc procéder à quelques tests sur le marché afin de vérifier la viabilité et la rentabilité du projet. L’idéal est d’établir un questionnaire auquel les consommateurs ciblés pourraient répondre facilement. Le plus indiqué est d’utiliser les forums et les réseaux sociaux pour avoir des résultats en temps réel. Dans le monde des affaires, cette étape est ce que les professionnels appellent étude du marché.

 

Créé un business plan

Tout comme l’étude du marché, la création d’un business plan est une étape obligatoire pour tout ce qui souhaite créer une PME. Le business plan est l’unique document qui permet à l’entrepreneur de concrétiser son idée par écrit. En d’autres mots, ce dernier permet à l’entrepreneur de trouver des partenaires ou d’éventuels investisseurs pour financer son projet. À noter qu’un business doit être établi de façon à permettre aux personnes tierces de comprendre le concept de l’entrepreneur, mais également de comprendre les futures activités de l’entreprise.

 

Trouver un moyen pour financer le projet

Tout comme les multinationales et les grandes entreprises, la création d’une PME requiert un financement pour créer le capital social, mais surtout pour faire aboutir le projet. En principe, il existe quatre types de financements :
– Le financement interne qui est constitué par l’apport de chaque associé.
– Le financement bancaire qui est attribué par des institutions bancaires à titre de prêt
– Le financement externe qui provient de personnes autres que les associés
– Le financement du gouvernement

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *