Reprendre l’hôtel familial : bien faire les choses

Si pour certains trouver un emploi est un véritable parcours du combattant, pour le reste tout sonne comme une évidence. Et pour cause, ils baignent depuis leur tendre enfance dans le même métier, qui s’est d’ailleurs transmis de génération en génération : l’hôtellerie.

Une formation spécifique

Attention cependant, ce n’est pas pour autant que vous ne devez pas suivre des formations et que tout vous sera donné sur un plateau. Afin de garder la réputation et la pérennité de l’affaire familiale, vous devez perfectionner les prestations et les remettre au goût du jour. Un cursus universitaire en hôtellerie et tourisme ne semble donc pas superflu. D’autant plus qu’année en année, les normes pour proposer des services d’hébergement changent. Il en est de même pour les exigences des clients.
La formation dure quelques années, tout dépend de vos spécialisations et de votre savoir-faire. Mais une chose est sûre en tous les cas, vous ne pouvez y prétendre sans avoir le Bac.

Rénover et moderniser

Quand une affaire se transmet de génération en génération comme c’est le cas ici, chacun doit apporter sa pierre l’édifice pour rénover et moderniser un peu les choses. De nos jours par exemple, la jeune génération se doit d’apporter le high-tech dans les hôtels. Ce peut être dans la réception et la facturation des chambres, ou encore dans la décoration de chaque pièce de la maison.
En guise de modernisation, on peut aussi se lancer dans quelques chantiers de rénovations. Ce peut être le changement de certaines parties de l’infrastructure ou encore l’installation d’une piscine et d’autres éléments de décoration et activité dans l’enceinte de l’établissement.
Le fait de moderniser permet d’attirer une nouvelle clientèle et d’affirmer un peu plus la notoriété des lieux sur le marché. Mais pour autant, il faut garder l’essence même et la convivialité ainsi que les traces de l’histoire de votre affaire. C’est ce qui donnera le caractère à votre établissement et qui en assurera la longévité. En un sens, il faut donc trouver la moyenne entre le vintage et le moderne.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *