Les préférences professionnelles des Français

Les Français aiment travailler, en tout cas, ils attachent beaucoup d’importance au travail. Le travail est souvent synonyme de réussite sociale, il confère un certain statut et attire le respect. C’est aussi un moyen d’atteindre des objectifs dans la vie, et même de réaliser leurs rêves pour quelques-uns.

Comment les Français considèrent-ils le travail ?

Acheter une maison ou un appartement, une voiture, payer des voyages et d’autres choses aussi importantes mais aussi des futilités, juste pour le plaisir, c’est à cela aussi que sert le travail. Pour une poignée de passionnés, le travail leur permet de s’accomplir personnellement. Les familles donc réfléchissent bien à l’avance à l’orientation professionnelle de leurs enfants et mettent un point d’honneur à choisir pour eux la meilleure université, les meilleures formations, bref, les études qui ouvriront la voie à un travail rémunérateur et pourquoi pas, prestigieux.

Les Entreprises idéales pour les Français

Des études montrent régulièrement les préférences des Français sur ce qu’est le travail idéal, les conditions idéales, le type de contrat et le type d’entreprise qu’ils intégreraient etc. Ces études révèlent également leur conception du travail et du marché de l’emploi, leurs attentes et leurs priorités sur le plan professionnel. Pagegroup par exemple réalise ce genre d’enquêtes, nous informant ainsi de la perception qu’ont les Français du travail. Il a donc été révélé que les Français ne sont pas vraiment adeptes des startups. Même si telle ou telle entreprise reçoit la reconnaissance internationale ou acclamée par d’autres entreprises pour la qualité de leur production ou pour leurs chiffres d’affaires mirobolants, ce ne sont pas des arguments intéressants pour le Français. Presque 80% d’entre eux préfèrent une entreprise à taille humaine.

Et les startups ?

Les Français n’ont pas vraiment de l’attirance pour les startups. Selon les sondages, ils ne seraient que 3% à vouloir en intégrer une, chiffre plutôt étonnant. En fait, la majorité bouderaient les startups et s’ils le pouvaient, travailleraient dans un PME où travaillent moins de 250 personnes ou tout au moins dans une ETI employant entre 250 et 5000 salariés. Les entreprises avec un personnel de plus de 5000 ne les intéressent aucunement ou plus précisément, il n”y aurait même pas 15% d’entre eux qui aimeraient travailler dans ce type de sociétés.

Que dire du CDI et du CDD ?

Le CDI reste une référence pour pratiquement tous les Français. Plus de 90% des personnes en recherche d’emploi préfèrent le CDI, alors que seulement 12% souhaitent le statut de freelance. Ce statut ne donne pas aux Français le sentiment de stabilité et de sécurité qu’ils attendent d’un emploi. Même parmi la jeune génération, ceux qui ont moins de 30 ans, le CDI reste le type de contrat privilégié. Toutefois, le CDD est une forme de contrat de plus en plus envisagée, pour la liberté qu’elle offre. L’intérim et le travail temporaire commencent aussi à gagner les faveurs. En plus, aujourd’hui, les postulants tiennent compte de l’ambiance au travail, l’intérêt des tâches et l’équilibre vie processionnelle/vie privée.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *